• A-
    A+
  • Français
  • Українською
Lettre de l’Ambassadeur au rédacteur en chef du quotidien «Al Massae»
07 octobre 2013 16:35

Monsieur le Rédacteur en chef, La place privilégiée que vos éditions du 3 septembre ont réservée aux études supérieures en Ukraine a attesté une fois de plus que nos Universités et grandes écoles bénéficient d’un attrait toujours croissant auprès de jeunes Marocains. 

En effet, de plus en plus de vos compatriotes optent pour les études supérieures dans notre pays qui possède un fort potentiel éducatif et scientifique, ainsi qu’une longue tradition d’accueil des étudiants étrangers.

Je partage votre préoccupation face aux abus des sociétés d’intermédiaires qui assistent les futurs étudiants dans leurs démarches d’inscription et de voyage.

En même temps, votre article n’est pas exempt d’exagérations et d’amalgames que l’on pourrait mettre sur le compte de la hâte, d’une déontologique lacunaire et d’une manque d’impartialité. Ainsi, je constate des vides factuels patents. Car, accomplissant votre devoir d’informer au mieux vos lecteurs, vous auriez dû les éclairer sur les points suivants.

Une grande partie des Universités ukrainiennes accepte de traiter directement avec les intéressés. Ainsi, ils peuvent se passer d’agences intermédiaires, à condition de pouvoir effectuer la préinscription et d’organiser leur voyage et leur installation par leurs propres soins. Il est néanmoins vrai que pour toutes sortes de raisons ce n’est pas toujours le cas.

Il existe aussi des Universités qui délèguent le recrutement des étudiants étrangers à des sous-traitants, ce qui est légal. Elles dirigent alors les candidats vers des agences qui doivent être accréditées par le Centre national ukrainien chargé des étudiants étrangers (organisme public) et qui ont une antenne au Maroc.

Vous omettez de dire la chose évidente que voici : si l’intermédiaire devient incontournable, il est vivement déconseillé de faire appel à des personnes privées ou agences non accréditées. Il est impératif de traiter avec une agence d’intermédiaire officielle et passer avec elle un contrat écrit comportant le détail des services qui seront rendus. Cela protégera les futurs étudiants des abus et de dépenses non dues.

 L’Ambassade d’Ukraine, quant à elle, n’a pas vocation à intervir dans le choix par les Marocains de l’Université ou de l’agence d’intermédiaire ni, à plus forte raison, dans la concurrence entre les agences. Nous avons plus d’une fois décliné les tentatives de certaines d’entre elles d’obtenir un statut exclusif.

L’Ambassade délivre les visas en faveur des futurs étudiants en les traitant de manière égale et équitable, quel que soit l’intermédiaire auquel ils ont fait appel.

Dans l’espoir que cette lettre sera utile à vos lecteurs, je vous prie d’agréer, Monsieur le rédacteur en chef, les assurances de ma haute considération.

Yaroslav Koval

Ambassadeur

Outdated Browser
Для комфортної роботи в Мережі потрібен сучасний браузер. Тут можна знайти останні версії.
Outdated Browser
Цей сайт призначений для комп'ютерів, але
ви можете вільно користуватися ним.
67.15%
людей використовує
цей браузер
Google Chrome
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
  • Linux
9.6%
людей використовує
цей браузер
Mozilla Firefox
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
  • Linux
4.5%
людей використовує
цей браузер
Microsoft Edge
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
3.15%
людей використовує
цей браузер
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
  • Linux